Hébergé chez infomaniak
CPOM
Centre paroissial œcuménique
de Meyrin
9 janvier 2024

OK « pages/fr/BO.html »

Bulletin œcuménique 2023


Cliquez pour voir le PDF téléchargeable

Éditorial

Pâques : Le déjà et le pas encore

Quand nous interrogeons des sœurs et frères chrétiens, sur la célébration la plus importante de notre foi, il y a souvent une hésitation : Pâques ou Noël ? Avec les enfants c’est plus souvent Noël. Il y a le petit enfant, mais surtout les cadeaux.

La vérité, ce sont les célébrations de Pâques qui nous font entrer dans la victoire de Notre Seigneur Jésus.

Le premier signe c’est les femmes au tombeau : « En entrant dans le tombeau, elles virent, assis à droite, un jeune homme vêtu de blanc. Elles furent saisies de frayeur. Mais il leur dit : Ne soyez pas effrayées ! Vous cherchez Jésus de Naza- reth, le Crucifié ? Il est ressuscité : il n’est pas ici. Voici l’endroit où on l’avait déposé. » (Mc16, 6).

Ensuite après de grandes hésitations les Apôtres :

« Enfin, il se manifesta aux Onze eux-mêmes pendant qu’ils étaient à table : il leur reprocha leur manque de foi et la dureté de leurs cœurs parce qu’ils n’avaient pas cru ceux qui l’avaient contemplé ressuscité. » (Mc 16, 14).

Il serait intéressant de nous poser la question du sens et de la définition de la résurrection, mais c’est trop vaste pour un édito.

Je vais me contenter d’une maxime : Pâques c’est le déjà et le pas encore.

Le déjà : c’est la victoire du Christ sur la mort et le péché. Ayons foi dans ce mystère de la Résurrection.

Le pas encore : Nous avons le bonheur de com- munier par le baptême à notre sauveur déjà maintenant mais pas pleinement. Comme le rapporte saint Paul aux Romains (6, 3-4). Le v.5 dit : un jour nous aussi nous ressuscite- rons comme notre Seigneur dans le Royaume.

Voilà le texte biblique :

« Ne le savez-vous pas ? Nous tous qui par le baptême avons été unis au Christ Jésus, c’est à sa mort que nous avons été unis par le baptême. Si donc, par le baptême qui nous unit à sa mort, nous avons été mis au tombeau avec lui, c’est pour que nous menions une vie nouvelle, nous aussi, comme le Christ qui, par la toute-puis- sance du Père, est ressuscité d’entre les morts » (Rm 6, 3-4).

« Car, si nous avons été unis à lui par une mort qui ressemble à la sienne, nous le serons aussi par une résurrection qui ressemblera à la sienne » (Rm 6, 5).

Nous vous souhaitons une belle et lumineuse fête de PÂQUES !


Père Robert Akoury
Pasteur Philippe Golaz
Pasteur Philippe Henchoz
Pasteure Sélina Imhoff
Père Gilbert Perritaz

Navigateur : Navigateur détecté :
CCBot/2.0 (https://commoncrawl.org/faq/)
non-MSIE
Langue : n° 0 [fr=français]
Page : pages/fr/BO.html [0/BO]